SAUVONS LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT !


Po pā oublā le tin pachó !

Tout a commençé en 1916 ...

 

Les manuscrits de Denis Coquoz

Denis Coquoz des Marécottes (1887-1962), éleveur de montagne, scientifique autodidacte, historien amateur, botaniste réputé et patoisant hors norme du siècle passé, a offert un trésor d’une richesse extraordinaire au patrimoine culturel de la vallée du Trient.

Le manuscrit, commencé en juin 1951 et terminé le 2 décembre 1957, intitulé “Le Glossaire du patois de Salvan”, décrit en réalité dans le détail le patois de toute la vallée, de Miéville à Trient, en passant par tous ses villages et hameaux. Basé sur des milliers de notes relevées minutieusement dans le terrain par l’auteur dès 1916, l’ouvrage recouvre une grande quantité de mots patois et d’expressions couvrant tous les aspects de la vie locale d’antan, des descriptions des us et coutumes, des dictons...

Il s’agit en fait d’un véritable trésor ethnologique qui retrace l’esprit et la pensée des populations d’éleveurs alpins d’autrefois.

Retrouvé dans une masse d’archives accumulées par Denis et son père Louis Coquoz, le Glossaire - et l’information qui l’accompagne - a été mis à disposition des patoisants de l’Association Li Charvagnou.

Courageusement et avec passion, quelques-uns de ses membres ont entrepris une tâche énorme : transcrire, mettre en forme, vérifier, corriger, compléter, enregistrer, éditer cette œuvre exceptionnelle.

 

Le fonds Raymond Lonfat (http://www.digi-archives.org/pages/fonds.html)

En juin 2007, afin d’assurer la pérennité des documents accumulés par Louis Coquoz et son fils Denis, leurs descendantes remettent l’intégralité du fonds à Raymond Lonfat, avec comme mission de trier, classer, coter, conserver et dans la mesure du possible numériser les documents essentiels de ces archives. A ce jour, le fonds est inventorié, coté, décrit et partiellement numérisé. Publié sur www.digi-archives.org sous la cote FRL 2, il est à la disposition des chercheurs, historiens, généalogistes et scientifiques.

 

Les acteurs

Vers la fin 2010, Raymond Lonfat, détenteur des manuscrits patois de Denis Coquoz, après les avoirs triés, classés, inventoriés, cotés et mis sur le web, invite l’Association Li Charvagnou à mettre en œuvre la transcription, l’édition et l’enregistrement d’un dictionnaire basé sur des documents importants laissés à la postérité par Denis Coquoz.


L’Association porte immédiatement un grand intérêt à cette proposition.

Denis et Joël Lugon-Moulin de Finhaut numérisent avec soin les documents concernés.

Dès 2011, trois patoisants soutenus par l’Association commencent à travailler à la réalisation d’un Dictionnaire du patois de la vallée du Trient à partir de ces archives numérisées : Madeleine Bochatay, présidente de l’Association et figure connue dans le monde des patoisants valaisans, André Coquoz, commercial, patoisant de naissance, Benjamin Revaz, professeur, généalogiste.

La commune de Salvan met alors généreusement une secrétaire à disposition, Nadège Candolfi, pour la saisie des documents.

Gisèle Pannatier, présidente de la Fédération valaisanne des amis du patois, co-auteur des règles de graphies applicables à ce type de travail, apporte sa caution au projet.

Maurice Michelet, l’un des responsables de la magnifique entreprise de sauvegarde “texte-audio” du patouè de Nînda offre son expérience à l’entreprise.

Jacques Lathion, responsable de la numérisation, de l’édition et webmaster des fonds d’archives regroupés au sein de la Fondation des archives historiques de l’abbaye de Saint-Maurice intervient pour le formatage professionnel de la future base de données texte-audio. Il assume la responsabilité de la construction de cette base, de sa mise sur le web.

Raymond Lonfat contribue à la mise en place et coordination du projet et à la recherche de fonds.

Marité Gross rejoint l'équipe et prend la responsabilité du secrétariat du projet.

 

RETOUR AU SOMMET DE LA PAGE


LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT