LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT


 

Marianne MÜLLER : Le Patois des Marécottes

IV L'organisation sociale

L'organisation sociale, l'enseignement et l'instruction publique

 

L'organisation sociale

play pause pause
la koumounecommune
le bobourg
la kotsecoin retiré d'un village
le bordzèi dè charvanil est bourgeois de Salvan
acharmintâfaire prêter serment à qn.
fó byin achurâ le bâtemin in ka ke la lavintse le prinjëchè !il faut en tout cas assurer le bâtiment, en cas que l'avalanche l'entraîne
ne fó proeu férè a denâ, avoué li karte di-j-inpou, n'in pâ proeu !il nous faut tout de même préparer le dîner, ce ne sont pas les cartes d'impôts qui nous nourrissent (dit au moment où l'on remplissait les formulaires)
poublèiyie è krie«publier aux cris», faire publier par le crieur; afficher sur la place devant l'église, après la messe.
les partisLes partis:
li patenóradicaux qui votent pour un conservateur, qui changent de couleur, litt. blanc et rouge
vriyie la mouche !changer de parti, litt. tourner le gilet
èi-j-élèkchon, che on a ganya, on poeu krëyâ la bónna è-j-âtre !aux élections, ceux qui ont gagné peuvent pousser des cris de victoire.
l'organisation judiciaire 
le gabelougendarme
le tsâtèlanjuge
akorpâaccuser à tort
ché tu a la kontrebìnda, y'é kolató on chapin vè, le garde m'a akapó è m'a amandó !je me suis procuré du bois sans en avoir le droit, j'ai enlevé l'écorce à un sapin vert (pour le faire sécher), mais le garde m'a attrapé et m'a infligé une amende
chè férè boutâ in bouèite !se faire mettre en prison.

 

L'enseignement et l'instruction publique

play pause pause
l'èkoùlaécole
l'è a l'èkoùla di pèrèijoeu !il fait l'école buissonnière
le réjan, la réjan.na instituteur, institutrice
y'é l'idé dè boutâ le garchon din ché kolèje , che pouèi le fëtchie !j'ai l'intention de mettre mon fils dans ce collège, si je réussis à l'y faire entrer
le bechatyin, la chàkacartable (autrefois: sac de toile muni de deux cordons fixés à deux baguettes et porté par dessus l'épaule)
le papèipapier
la loujeardoise
la rèiyarègle
douèityieenseigner
ètëdèiyieétudier
lyierèlire
lyie vé a due ! lis à haute voix
lyie vé tsópou !à voix basse
la boutse po choeurè la lënyepetit morceau de bois pour suivre la ligne
t'â on brawe lèvre ! l'a li-j-orèlye d'âne !tu as un joli livre ! il a les oreilles d'âne
l'è mé din to li patoeufleil est de nouveau plongé dans tous les bouquins
le dromadéredictionnaire (plais.)
l'intouèircheentourage, enveloppe
intouèirdrèentourer, envelopper, doubler (un livre)
kontâ (ouna kònta) raconter
èikrireécrire
grifounâgriffonner
ouna grifounó, le grifounâdzeécriture illisible
kayolâécrire malproprement
l'intseencre
l'èkretéreencrier
kalkulâ, tsëfrâcalculer
l'è fô, kâló po tsëfrâ, fô po li tsëfre ! il est fort pour calculer
chè boutâ in dèvan ! avancer, devenir meilleur élève
chè boutâ in rètâ !se mettre en arrière

 

play pause pause
le réjan dëlyèi oeu krouèi : " po ta pounechon, tè fó tè boutâ a dzonèi chu l'ètàla, t'èitin li bré è, te tin a tsakè man on lèivre tankè venyëche tè dèlevrâ ! "l'instituteur disait au gamin: pour ta punition, tu dois te mettre à genoux sur la bûchette, tu étends les bras et tu tiens à chaque main un livre jusqu'à ce que je vienne te  délivrer!
ouna lavacheréprimande
ouna rèdzafreréponse méchante, réplique impertinente
atin on bokon, prindrèi la rànma !méfie-toi, je vais prendre les verges!
fé la tsatanye ! è, le réjan, avoué la rànma li bouchievè chufais «la châtaigne»! (fermer la main en joignant les bouts des doigts) l'instituteur tapait dessus avec une baguette
ouna talochetaloche
che t'akapwe, li-j-orèlye tè vënyon londze !si je t'attrape, je te tirerai les oreilles !
on bon pâr dè tintèchë (variante : tintachâ)une bonne paire de gifles
tsinkanyie, ron.nâ, indyoeulâ gronder
la défense nationale 
le choeudâ, le pyoupyou (plais.)soldat
triyie a la chìbatirer à la cible

 

RETOUR AU SOMMET DE LA PAGE

RETOUR A LA PAGE "DOCUMENTS ETHNOLOGIQUES"

RETOUR A LA TABLE DES MATIERES


LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT