LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT


 

HISTOIRES EN PATOIS

La profèson dè Téta Nère - La procession de Tête Noire

par Madeleine Gross, Le Trétien

 

play pause

 

La profèson dè Téta Nère

On kou, on di Dzeu,venyè, dè noué, di Martegny, le Chin Dedzeu.

Kan l'è ju, yo dëjon le Rotè, dèvan k'arevâ in Téta Nère, l'a inkontró ouna groucha profèson avoué li-j-étandâ.

Adon l'a de :

- Pèr la pâr dè Dyu, yo va te tan dè dzin ?

Le prèmie li ya de :

- Le darèi le tè derè !

Le darèi li a pouèi de :

-Te, tè fó ya, è ne, ne venyin di tan loin por alâ achistâ èi-j-ofiche, n'in oujó cha pâr dè bote in tsemin.

Sise l'è ju tot èpouvantó, l'a falu prindrè on tyeuté po li dècharâ li din quand l'è arrevo èi Dzeu.

Dou dzo apré l'è mò !


Transcription en patois : Denis Coquoz ( Patois Des Jeurs )

La procession de Tête Noire

Une fois, un homme des Jeurs venait, de nuit, de Martigny, le jeudi saint. Lorsqu'il a été sous le Rotè, avant d'arriver à Tête Noire, il a rencontré une grande procession avec les étendards.

Alors, il a dit :

- Par la protection de Dieu, où vont tous ces gens ?

Le premier lui a dit :

- le dernier te le dira !

Le dernier lui a bien dit :

- Toi, il te faut partir, et nous nous venons de si loin pour aller assister aux offices, nous avons usé sept paires de chaussures en chemin.

L'homme a été tout épouvanté, il a fallu prendre un couteau pour lui desserrer les dents quand il est arrivé aux Jeurs.

Deux jours après, il est mort !

 

Traduction : Madèléna

RETOUR AU SOMMET DE LA PAGE

RETOUR A LA PAGE DES HISTOIRES EN PATOIS

 


LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT