LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT


 

HISTOIRES EN PATOIS

Li greyè- Les grillons

par Madeleine Bochatay, avec la voix de Madeleine Gross, Le Trétien

 

play pause

 

Chortè dèvan lyue tsalè,
Ouna brava kobla dè greyè
Dèchondja pè le forie
(Ke chi an l’è tu byin partinchi),
Sortis devant leur chalet,
Un joli couple de grillons
Réveillés par le printemps
(Qui cette année est arrivé très tôt),
Chè tënyèivon din le pró
Dèjo ouna trëtse dè trëyoló.
Revouadâvon on pèlëwèi
Ke volatâvè chu tui li botchè.
Se tenaient dans le pré
Sous une touffe de trèfle blanc.
Ils regardaient un papillon
Qui voletait sur toutes les fleurs.
Oh ! maloeu l’è te byó è dè tote kolyue.
L’è koumin le Chin Chakrèmin oeu dzo dè la Féta Dyu !
Le cholèi ch’arevouadè chu chi j’âle,
Le luiton chè mëriyè a chi vale.
Oh ! qu’il est beau
Et de toutes les couleurs.
Il est comme le Saint Sacrement au jour de la Fête Dieu,
Le soleil se regarde sur ses ailes,
L’arc-en-ciel s’y mire à son envie.
Ah ! che le Bon Dyu ne j’uchè fé dinche,
Tchin plèiji n’aron a ne promenâ par intche !
Chu chin, li krouè chorton dè l’èkoula
Tui apré le pèlëwèi, voeulon tui l’akapâ.
Ah ! si le Bon Dieu nous avait conçus ainsi
Quel plaisir nous aurions à nous promener par ici !
Là-dessus, les enfants sortent de l’école
Tous après le papillon, ils veulent tous l’attraper.
Tsapé, bounè, kalète, to-t-è bon po chin inparâ !
Le pèlëwè tsartsè a tui byie dè ch’ètsapâ.
On krouè le prin pè l’âle, on chekon pè la téta
On trèijieme l’arivè le blochè a l’estoma.
Chapeau, bonnet, casquette, tout est bon pour s’en emparer !
Le papillon cherche de tous côtés à s’échapper.
Un enfant le prend par l’aile, un second par la tête
Un troisième arrive, le pince à l’estomac.
Pâ fóta dè tan égrâ
Po la bétche krèvâ !
Oh ! Oh ! mujon li grëyè : ora vite a mèijon !
Fó pâ mouri dè chla fachon.
Pas besoin de mettre tant de force
Pour crever la bête !
Oh ! Oh ! pensent les grillons : maintenant, vite à la maison !
Il ne faut pas mourir de cette façon.
Fó pâ k’on ne vèilyëchè,
L’è myoeu ke nyon ne konyèchëchè.
Po le bonyue dè noutra vya,
N’alin vivrè katcha !
Il ne faut pas que l’on nous voit
C’est bien mieux que personne ne nous connaisse.
Pour le bonheur de notre vie
Il faut vivre caché !
Madèléna. Madeleine D’après Le Grillon du fabuliste Florian.

RETOUR AU SOMMET DE LA PAGE

RETOUR A LA PAGE DES HISTOIRES EN PATOIS

 


LE PATOIS DE LA VALLEE DU TRIENT